Skip to Content

Le papier n’est pas mauvais


Chez Domtar, nous pensons que le papier c’est bien. Et nous sommes loin d’être les seuls.

Partout dans le monde, les gens utilisent du papier tous les jours. Emballages alimentaires respectueux de l’environnement, journaux et magazines recyclables, papier de bureau, papier écriture, papier d’impression, papier mouchoir : il ne se passe pas un jour sans que les gens utilisent du papier. Le monde est meilleur grâce au papier. Et nous avons l’occasion de lui rendre la pareille lorsque nous faisons les bons choix.

Alors, pourquoi un si grand nombre de personnes semblent-elles se retourner contre le papier ? Le papier a récemment eu mauvaise presse à cause de déclarations trompeuses concernant des sujets environnementaux comme la déforestation, la consommation excessive d’énergie et l’encombrement des sites d’enfouissement. Mais en creusant un peu, il devient bientôt apparent que le papier ne détruit pas l’environnement. En réalité, il se peut même que le papier offre une solution.  Nous avons donc décidé de tirer les choses au clair et de tourner une nouvelle page. C’est pourquoi nous vous présentons ci-dessous quelques-unes des importantes raisons pourquoi le papier, c’est bien – et pourquoi le bon papier, c’est encore mieux.

Premièrement, fabriquer du papier ne détruit pas les forêts. De fait, l’industrie des produits forestiers plante plus de 1,7 million d’arbres par jour. Arrêtez-vous un instant et vous verrez que c’est tout à fait logique. Après tout, sans un approvisionnement régulier de matières premières, comment pourrions-nous continuer d’offrir les produits qu’un si grand nombre de personnes réclament afin de pouvoir communiquer et conserver de l’information jour après jour ? C’est la raison pour laquelle chaque arbre récolté est remplacé par la plantation de plusieurs autres et par le phénomène de la régénération naturelle. Soutenir l’approvisionnement de papier n’est pas la seule chose importante. Soutenir la vie en forêt l’est également.  Domtar récolte des arbres provenant de forêts qui sont certifiées par le Forest Stewardship Council™ (FSC®) et la Sustainable Forestry Initiative® (SFI). Ces certifications donnent l’assurance que nos produits sont traités et fabriqués selon des principes de responsabilité environnementale tout au long de leur cycle de vie. De plus, nos papiers Domtar EarthChoice® sont également appuyés par Rainforest Alliance et le Fonds mondial pour la nature (WWF) Canada. Sans compter que nous sommes fiers du rôle que nous jouons afin de nous assurer que nos forêts – et  les espèces sauvages qui y vivent – recevront au cours des prochaines années tous les soins dont elles ont besoin.

Le papier est léger, sûr, fidèle et il dure longtemps. Il est 100 % recyclable.

Et les personnes qui le fabriquent ont fait de très grands progrès afin de réduire la consommation générale d’énergie et de protéger les forêts naturelles. C’est sans doute la raison pourquoi il y a environ 750 millions d’acres de forêts aux États-Unis : environ le même nombre qu’il y a un siècle. De plus, la croissance nette des forêts américaines dépasse de 36 pour cent le volume des arbres qui sont enlevés annuellement.  Au Canada et aux États-Unis, le couvert forestier est resté essentiellement le même de 1990 à 2005.1

En plantant de jeunes arbres, nous contribuons à débarrasser l’atmosphère de ses émissions de dioxyde de carbone en les remplaçant par de l’oxygène frais. En poussant, les jeunes arbres absorbent le CO2 dégagé dans l’atmosphère. De plus, à titre de produit dérivé du bois, le papier lui-même entrepose du carbone tout au long de son cycle de vie. Par ailleurs, la plantation de nouveaux arbres aide grandement à lutter contre le réchauffement climatique. Une tonne d’arbres éliminent 1,47 tonne de CO2 et remplacent le carbone par 1,07 tonne d’oxygène.2

Comme la plupart des processus de transformation industrielle, la fabrication du papier consomme beaucoup d’énergie. Domtar et plusieurs autres sociétés de pâtes et papiers se sont toutefois sérieusement engagées à réduire leur consommation d’énergie et à améliorer leur efficacité énergétique. En 2012, Domtar a utilisé en moyenne 76.3 % d’énergie renouvelable pour exploiter ses usines. Le fait de brûler des combustibles fossiles, comme le gaz naturel, l’huile et le charbon, contribue grandement aux émissions de gaz à effet de serre (GES). Mais l’industrie des pâtes et papiers se sert en grande partie de sources renouvelables neutres en carbone pour produire la vapeur et l’électricité dont elle a besoin. En utilisant de plus en plus d’énergie renouvelable pour fabriquer leur papier et en améliorant sans cesse leur efficacité énergétique, les usines de Domtar continuent de réduire leur empreinte carbone.

On a souvent accusé le papier d’occuper une place indue dans les sites d’enfouissement. Cependant, les taux de recyclage n’ont jamais été aussi élevés et il faut en remercier le succès remporté par les programmes de collecte sur le trottoir de matières recyclables, la plus grande conscience de la communauté et l’activisme individuel. En 2010, plus de 63 pour cent du papier consommé aux États-Unis a été récupéré à des fins de recyclage.3 Afin de mettre les choses en perspective, soulignons que le taux de récupération du métal est de 35 pour cent; celui du verre de 27 pour cent, et celui du plastique s’élève seulement à 8 pour cent.4

Chez Domtar, nous concevons des produits qui sont fabriqués à l’aide de ressources durables – et nous faisons des choix responsables afin de nous assurer que cette ressource continue de se renouveler jour après jour.

1 FAO des Nations Unies
2 Association des produits forestiers du Canada
3 American Forest & Paper Association www.afandpa.org
4 Environmental Protection Agency
* American Forest & Paper Association www.afandpa.org