Skip to Content

Knowledge is Power

Le papier a de la valeur. Il est renouvelable, personnel et utile. Plus nous savons de choses à son sujet et plus nous sommes en mesure de faire des choix intelligents lorsque vient le temps de nous en servir. Choisissez un article dans notre Centre de connaissances et lisez-le. Vous pourrez ainsi découvrir quel rôle le papier joue dans la protection de la forêt, le recyclage, l’apprentissage, la préservation des documents financiers et même dans la recherche d’emploi. Il se peut que ces articles vous réservent des surprises. Il se peut que le papier fasse plus de choses que vous ne le pensiez.

Paper Because

Parce que grâce à des forêts bien gérées, les animaux sauvages peuvent se reproduire à l’abri.

Le meilleur moyen d’assurer leur survivance et de ne pas les retrouver sur la liste des espèces en voie de disparition est de protéger leur habitat. Pour ce faire, il est nécessaire d’adopter des pratiques responsables en matière d’aménagement forestier, des pratiques certifiées par des tierces parties indépendantes. C’est exactement ce que font des entreprises comme Domtar qui contribuent ainsi à sauvegarder la forêt afin que toutes  les parties concernées puissent en profiter  pour des générations à venir.  


Le meilleur moyen de parvenir à cette fin est d’adopter des normes strictes en matière de gestion forestière durable. Ces normes sont mises en vigueur par des tierces parties de renommée internationale dont le sceau d’approbation garantit qu’un produit a été fabriqué de façon responsable. Le Forest Stewardship Council™ (FSC®), la Sustainable Forestry Initiative et l’Association canadienne de normalisation sont trois des organismes les plus respectés dans ce domaine en Amérique du Nord. Domtar privilégie dans la mesure du possible la certification FSC en raison de son mandat inclusif qui consiste à trouver un juste équilibre entre les enjeux environnementaux, sociaux et commerciaux de la forêt.
 
Les forêts certifiés FSC sont évaluées à la lumière de 10 principes et de 57 critères de gestion forestière responsable. Le respect de ces critères assure, entre autres, que les cours d’eau, l’habitat faunique et les espèces sauvages seront protégés. Ces critères assurent par ailleurs que les forêts à haute valeur de conservation seront préservées, celles dont la biodiversité est très riche et qui contiennent des écosystèmes rares ou menacés.1  Cette volonté de  sauvegarder les habitats forestiers est une des raisons pourquoi le FSC – et Domtar – se sont valu le soutien d’organismes environnementaux de premier plan tels que Rainforest Alliance et le Fonds mondial pour la nature (WWF).

Les activités humaines empiètent de plus en plus sur le territoire forestier, notamment l’agriculture, le développement urbain et la coupe industrielle. Dans ce contexte, plusieurs espèces sont obligées de s’adapter à de nouvelles conditions qui sont souvent loin d’être idéales. Certaines espèces réussissent mieux que d’autres. Au Canada, 338 espèces dont la survie est liée à la forêt sont actuellement en péril, ce qui représente 58 % des espèces en difficulté répertoriées par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada.2  Nous retrouvons parmi celles-ci le grizzly, le guillemot marbré, l’orignal, l’autour des palombes et le caribou des bois. D’après l’organisme Fish & Wildlife, 618 espèces animales menacées ou en voie de disparition ont été répertoriées aux États-Unis.3   Plusieurs d’entre elles vivent dans la forêt ou dans son voisinage.

En Amérique du Nord, nous avons de la chance : nos  habitats forestiers de la faune sont mieux préservés que dans plusieurs autres parties du monde. De fait, on estime qu’il y a 25 % plus d’arbres aujourd’hui qu’il y en avait il y a un siècle4, grâce surtout aux propriétaires et aménagistes forestiers qui accordent une grande importance à la durabilité à long terme de cette ressource. Dans une forêt gérée de façon responsable, chaque arbre récolté est remplacé par la plantation de plusieurs autres ou par le phénomène de la régénération naturelle.

La richesse de la vie animale dans nos forêts est un trésor que nous n’avons pas les moyens de perdre – et vous n’avez probablement jamais même entendu parler du courlis esquimau et de la conure de Caroline, aujourd’hui disparus.  Mais en continuant de tout mettre en œuvre afin de protéger l’habitat d’oiseaux comme ceux-ci et les nombreux autres habitants à deux, quatre ou mille pattes de la forêt, nous pourrons jouir de leur présence pour des générations à venir. Et la meilleure façon d’y parvenir, tout en profitant des avantages économiques offerts par la forêt, c’est de continuer à appuyer des pratiques de gestion durable qui tiennent compte de leurs besoins. La nourriture, un toit au-dessus de leur tête et un endroit tranquille pour roucouler et faire…. ce que vous savez. 

La plupart des références sont en anglais

1    FSC - Principes et critères
2   
Ressources naturelles Canada - indicateurs de durabilité
3    U.S. Fish & Wildlife Report
4   New U.S. Forest Service Data Reveals Positive Gain