Skip to Content

Knowledge is Power

Le papier a de la valeur. Il est renouvelable, personnel et utile. Plus nous savons de choses à son sujet et plus nous sommes en mesure de faire des choix intelligents lorsque vient le temps de nous en servir. Choisissez un article dans notre Centre de connaissances et lisez-le. Vous pourrez ainsi découvrir quel rôle le papier joue dans la protection de la forêt, le recyclage, l’apprentissage, la préservation des documents financiers et même dans la recherche d’emploi. Il se peut que ces articles vous réservent des surprises. Il se peut que le papier fasse plus de choses que vous ne le pensiez.

Paper Because

Parce que, parfois, la seule façon de trouver ce que vous cherchez, c’est de suivre la trace du papier.

Parfois, le papier est tout simplement irremplaçable.

L’offre d’achat de votre première maison que vous avez signée à l’encre au bas de la page. Votre passeport.  Votre certificat de naissance. Les diplômes qui sont à l’honneur sur les murs du cabinet de votre médecin. Le fait que ces documents soient en papier leur confère une authenticité, une autorité, un caractère officiel qu’ils n’auraient jamais autrement.

Quoi qu’il en soit, les gens sont en train d’accepter l’idée qu’ils pourraient se passer du papier dans divers aspects de leur vie. Les finances personnelles sont un de ces volets. En effet, les institutions financières mettent de l’avant ce genre de services depuis un certain temps. Elles soulignent non seulement le côté pratique de la chose, mais aussi le fait que ces services contribuent à « préserver des arbres » et à protéger l’environnement en réduisant l’utilisation de papier. Cette dernière affirmation constitue sans doute un bel argument de vente, mais est-elle exacte ?

Bien que les services bancaires en ligne réduisent incontestablement le volume de papier posté aux clients, il est difficile d’en mesurer les avantages sur le plan de l’environnement. Il n’existe aucune preuve tangible comme quoi des arbres seraient préservés grâce à ce genre de services. De plus, cette affirmation ne tient pas compte de facteurs importants, telle que l’énergie dépensée pour faire fonctionner les grands centres de données (les serveurs où les données financières sont entreposées). La Environmental Protection Agency rapporte que 60 milliards de kilowattheures ont été consommés aux États-Unis seulement entre 2002 et 2006,  ce qui équivaut à l’énergie dépensée par 559 608 foyers durant un an.1

Mais aux yeux du consommateur moyen, une chose est sans doute plus dérangeante que les avantages environnementaux incertains des services sans papier de son institution financière. Et on fait ici allusion aux inquiétudes que les supports numériques soulèvent concernant la sécurité et le traitement efficace de ses finances. Jakob Nielsen, spécialiste de l’utilisation web et auteur qui étudie la façon dont les gens interagissent avec la technologie, a affirmé : « Le mode de diffusion en ligne se prête bien à un traitement superficiel de l’information. Vous ne faites que parcourir rapidement l’information ».2 Parce qu’on a tendance à lire « en diagonale » lorsqu’on est en ligne, il peut vous arriver de jeter un regard distrait et furtif alors qu'il y a un écart important dans un de vos relevés bancaires ou de ne pas vous rendre compte de l’impact réel de vos habitudes d’achat au fil du temps.

Le fait de recevoir vos relevés de carte de crédit et vos factures par courriel peut vous faire gagner du temps et de l’espace de rangement, surtout si vous effectuez aussi vos remboursements en ligne. Mais des points névralgiques existent là aussi. Il arrive que des messages se perdent dans des boîtes de réception qui débordent. Il arrive aussi qu’on ne reçoive jamais certains messages à cause d’une adresse de courriel périmée ou d’un programme trop zélé de filtrage des courriels. De plus, certains experts remettent en question la protection qui est offerte sur le web dans le cadre des transactions financières. Selon Credit Card Assist, le fait de recevoir des relevés de carte de crédit sans papier comporte plusieurs inconvénients. En effet, il est impossible de s’appuyer sur un document physique ou une preuve de communication en cas de problème,  et les vols d’identité associés à l’échange de renseignements en ligne ne font qu’augmenter.3

L’absence de documents physiques peut également être une source de problème lorsqu’on fait affaire avec d’autres organismes financiers, à savoir le ministère du Revenu au Canada et le Internal Revenue Service aux États-Unis. Les pratiques d’entreposage diffèrent d’une institution l’autre, mais il est rare que les banques conservent l’information plus de quelques années et certains renseignements plus de quelques mois. Comme le faisait remarquer Eleanor Laise du Wall Street Journal : « Il arrive donc que des documents importants ne soient pas facilement accessibles au moment où les clients en ont le plus besoin. Le Internal Revenue Service peut généralement effectuer une vérification auprès des contribuables trois ans après une déclaration de revenus ou six ans si les revenus ont été grandement sous-estimés. »4

Il ne fait aucun doute que la communication numérique comporte ses avantages. Le  papier  demeure toutefois le meilleur outil dans plusieurs cas lorsqu’il s’agit de retrouver ce que vous avez fait et ce qu’il vous reste  faire. Vous n’avez qu’à penser à la bonne vieille « liste à faire ». Vous pouvez en taper une dans votre PC mais vous finissez toujours par fermer votre ordinateur – et alors au revoir la liste !  Loin des yeux, loin du cœur ! En revanche, une liste placée à un endroit stratégique est un rappel constant qui augmente les chances que votre chéri ou votre chérie se mette au boulot et coche les choses à faire.  De fait, un sondage mené par lifehack.org révèle que non seulement la plupart des gens se servent du papier pour établir leur liste de choses à faire, mais le papier est deux fois plus populaire que n’importe quelle autre méthode suggérée.5

Pour certaines choses, il peut être pratique de mettre le papier de côté afin de ne pas vous encombrer inutilement. Il n’en demeure pas moins que, dans certaines circonstances, le fait de pouvoir compter sur une trace documentaire demeure la façon la plus efficace de s’organiser et d’éviter des problèmes éventuels. Votre diplôme, votre relevé bancaire, un document physique de vos finances passées et présentes sont indiscutables lorsqu’ils sont  authentifiés sur papier.

Les références sont en anglais

1    EPA Data Center, energy use:
60 billion kWh
559,608 homes
2    
What Gets Lost When our Finances Go Paperless, Barbara Kiviat
3    
Pros and Cons of Going Paperless with Your Card Statements
4    
Pushing Paperless: The Pros and Cons, Eleanor Laise. The Wall Street Journal, 2 mai 2007. 
5    
Paper or Plastic? Managing Your To-Do Lists, Laura Stack