Skip to Content

Knowledge is Power

Le papier a de la valeur. Il est renouvelable, personnel et utile. Plus nous savons de choses à son sujet et plus nous sommes en mesure de faire des choix intelligents lorsque vient le temps de nous en servir. Choisissez un article dans notre Centre de connaissances et lisez-le. Vous pourrez ainsi découvrir quel rôle le papier joue dans la protection de la forêt, le recyclage, l’apprentissage, la préservation des documents financiers et même dans la recherche d’emploi. Il se peut que ces articles vous réservent des surprises. Il se peut que le papier fasse plus de choses que vous ne le pensiez.

Paper Because

Parce qu’il est plus gratifiant d’apprendre sur du papier.

Dans plusieurs foyers, la porte du frigo est un tableau d’honneur, une galerie où l’art naïf est exposé fièrement au su et au vu de tous les membres de la famille !

Cette tradition familiale se perpétue grâce à un autre classique : le papier. Que l’artiste emprunte comme technique des macaronis, du papier mâché, de la peinture au doigt ou de la poudre scintillante, le papier sert habituellement de toile de fond. Et qu’en est-il du premier bulletin scolaire et du non moins glorieux diplôme de maternelle ? Eux aussi sont imprimés. On peut ainsi les encadrer comme ils le méritent ou les coller dans un album pour la postérité après un passage obligé, bien entendu, sur la porte du frigo !

Le papier joue toujours un rôle aussi fondamental dans le développement des enfants, même en cette ère du cyberapprentissage et des tablettes de lecture. Le papier possède des qualités qui procurent à l’enfant une gratification immédiate au regard comme au toucher. L’enfant est en contact direct avec la matière, avec la réalité. Il ne clique pas sur une souris, il n’effleure pas un clavier : il confectionne quelque chose de ses petites mains habiles. Il se salit les doigts et crée un chef d’œuvre. Il a été démontré qu’un travail créatif procure aux enfants en difficulté un moyen efficace d’exprimer leurs émotions et d’apprendre à être fiers d’eux-mêmes.1

Le caractère immédiat du papier explique également la grande popularité des livres papier pour enfants. De fait, le marché des livres imprimés destinés aux enfants de moins de huit (8) ans demeure stable même si la vente des livres électroniques pour adultes continue de grimper. Certains éditeurs estiment que les livres électroniques pour enfants représentent moins de 5 % du chiffre d’affaires, comparativement à plus de 25 % dans certains catégories de livres pour adultes.2

Ces chiffres sont une marque flagrante que les passionnés de technologie que sont les parents d’aujourd’hui reconnaissent toujours l’importance de lire des livres imprimés à leur progéniture. Les livres imprimés leur permettent de tricoter des liens serrés avec leurs enfants et de leur apprendre des notions élémentaires. Alexandra Tyler, une mère qui lit des livres pour adultes en format numérique, croit que l’heure du conte ne serait plus l’heure du conte avec une tablette électronique. « Tous les sens sont en éveil lorsqu’on lit un livre, un vrai livre pour enfant. Les enfant apprennent à tourner les pages. Le livre dégage une odeur ; il est agréable au toucher. »2 Ari Wallach – père de famille et entrepreneur qui aide les entreprises à mettre leur technologie à jour – va encore plus loin : « Apprendre dans les livres est un rite initiatique aussi important que celui d’apprendre à manger à l’aide d’ustensiles ou à devenir propre. »2

Fait intéressant, un grand nombre de parents de la Silicon Valley – la technopole du monde – tiennent à peu près le même discours en parlant des propriétés éducatives des outils de papier traditionnels. De fait, selon la philosophie de la Waldorf School of the Peninsula, une institution renommée de la région, les ordinateurs sont une entrave à la créativité, au mouvement et à l’interaction humaine, en plus de nuire à la capacité d’attention.3

Un des élèves de cette école – un jeune dont le père travaille chez Google – résume ainsi pourquoi il est préférable et plus gratifiant d’apprendre sur du papier : « On peut revenir en arrière et voir à quel point notre écriture a progressé, comment elle était peu soignée en première année. On ne peut pas faire ça avec les ordinateurs parce que les lettres sont toujours les mêmes. Et puis, si vous apprenez à écrire sur du papier, il est possible d’écrire même si on renverse de l’eau sur le clavier, même s’il y a une panne d’électricité. »3 Simple mais vrai.

Les bienfaits du papier accompagnent les jeunes même lorsque leur collection d’autocollants et leurs premières expériences de lecture et d’écriture ne sont plus qu’un souvenir. Les mots imprimés viennent souligner de façon officielle – et spéciale – plusieurs jalons de leurs études. Le certificat attestant qu’on a mérité une ceinture marron en karaté. La note « A + » obtenue dans le cadre d’un cours d’histoire. Le premier permis de conduire temporaire. La lettre d’acceptation d’une institution d’enseignement. Et même le diplôme d’études collégiales.

Ces imprimés sont beaucoup plus que des bouts de papier. Ce sont des marques tangibles de ce que nous avons accompli jusqu’ici. Et celles-ci valent la peine d’être affichées sur le frigo, peu importe notre âge !

1   Chute, Eleanor. Art helps troubled kids: Painting provides youth a creative outlet and gives them something to be proud of. Pittsburgh Post Gazette, December 26, 2009
2   Richtel, Matt and Bosman, Julie. For their Children, Many E-book Fans Insist on Paper. New York Times, November 20, 2011
3   Richtel, Matt. A Silicon Valley School that Doesn’t Compute. New York Times, October 22, 2011