Skip to Content

Knowledge is Power

Le papier a de la valeur. Il est renouvelable, personnel et utile. Plus nous savons de choses à son sujet et plus nous sommes en mesure de faire des choix intelligents lorsque vient le temps de nous en servir. Choisissez un article dans notre Centre de connaissances et lisez-le. Vous pourrez ainsi découvrir quel rôle le papier joue dans la protection de la forêt, le recyclage, l’apprentissage, la préservation des documents financiers et même dans la recherche d’emploi. Il se peut que ces articles vous réservent des surprises. Il se peut que le papier fasse plus de choses que vous ne le pensiez.

Paper Because

Parce qu’on s’en souviendra bien plus longtemps sur papier.

La papier résiste au passage du temps.

Certains documents remontent à plus de deux mille ans et il est encore possible aujourd'hui de les lire et d'en profiter. Aucune mise à jour de système, aucun plantage de disque dur ne peuvent nous empêcher de nous rendre au musée et de voir les manuscrits de la mer Morte ou l'Homme vitruvien dessiné de la main de Leonardo da Vinci. Et il n'y a pas des tas de versions des symphonies de Beethoven pour venir semer la confusion : juste la précieuse partition écrite de sa fine main.

Le caractère intemporel du papier n'est pas un avantage réservé aux grands chefs-d'œuvre de ce monde. L'album qui illustre les étapes mémorables de votre vie ou ces mots écrits à la main que vous conservez précieusement dans votre boîte à souvenir profiteront de la même longévité et continueront de vous réchauffer le cœur chaque fois que vous les regarderez. Mais le fait de les regarder n'est qu'un des aspects de cette expérience. Il vous est également possible de tenir ces précieux souvenirs dans vos mains et de faire ainsi surgir des émotions comme aucun écran d'ordinateur ne pourrait le faire. La Greeting Card Association (GCA) a étudié l'attachement émotionnel suscité par les messages manuscrits. Dans le cadre d'une enquête nationale, l'association a découvert que près du tiers des répondants conservaient certaines cartes chères à leur cœur « pour toujours ».1

Ceci étant dit, votre cœur n'est pas le seul à saisir l'importance du papier : votre tête aussi. Plusieurs études ont cherché à savoir s'il était aussi efficace d'apprendre à l'écran que sur papier. Et il a été prouvé que le papier se prêtait beaucoup mieux à l'assimilation d'information. Les chercheurs de l'université de Cambridge ont appuyé cette conclusion en se basant sur certains facteurs. Ils ont observé, qu'en termes de perception spatiale, il nous est plus facile de repérer rapidement un passage sur une page imprimée que sur un texte à l'écran. De plus, notre attention serait moins soutenue à l'écran que sur papier. Les chercheurs ont en outre comparé le caractère pratique d'un texte à l'écran versus un texte papier qui, lui, nous permet de prendre des notes et de partager un document tangible2.

Anne Magnan, une chercheuse norvégienne qui publie dans le Journal of Research in Reading, a déclaré : « Cette sensation d'être véritablement en contact avec le texte est perdue lorsque nos gestes – cliquer à l'aide de la souris, pointer à l'écran tactile, ou utiliser le défilement à l'aide d'une touche ou sur une tablette tactile – s'effectuent à une certaine distance du texte numérique. Le texte est d'une certaine manière quelque part à l'intérieur de l'ordinateur, du livre virtuel ou du téléphone cellulaire. On ne saurait sous-estimer l'importance du concret. Le caractère intangible du texte numérique rend notre lecture plus superficielle, moins attentive. C'est un de ses principaux effets. » 3 Et, les experts de Cambridge s'accordent pour dire qu'un manque d'attention empêche les gens de comprendre en profondeur et nuit à la mémoire à long terme de l'information.

Des étudiants de niveau universitaire ont également participé à des études visant à évaluer si les manuels traditionnels avaient toujours leur place ou si les volumes virtuels ou des notes de cours en PDF ne seraient pas plus utiles dans la poursuite de leurs études. Le projet Kindle DX en est un exemple récent. Menée par la Darden School of Business de l'université de Virginie, cette étude a révélé que 75 % à 80 % des étudiants qui ont utilisé le dispositif Kindle DX ne le recommanderaient pas dans le cadre d'un cours en classe. Selon eux, le lecteur électronique était trop rigide pour suivre le rythme rapide d'une classe. Ils ont fait remarquer qu'il n'était pas simple, au contraire des supports papier, de passer aisément d'une page à une autre, d'un tableau à un autre ou d'un document à un autre.4

Une étude pilote de l'université de Princeton a conclu que le climat de la classe « se détériorait en quelque sorte » lorsqu'on utilisait un lecteur électronique plutôt que des manuels imprimés.5 Les étudiants qui ont participé à l'étude ont admis que les discussions en groupe étaient difficiles en l'absence de documents en papier et qu'ils avaient du mal à retrouver le matériel électronique plus tard au cours du semestre. De plus, à leur avis, le fait de ne pouvoir prendre des notes efficacement sur un livre électronique les empêchait de retenir aussi bien la matière.

Si on se fonde sur les travaux de chercheurs autour du monde, il est possible d'établir un parallèle entre le caractère relativement permanent du papier et la durée des souvenirs que le papier permet d'entretenir. Par sa nature même, l'écran est une illusion, alors que vous pouvez conserver le papier aussi longtemps que vous le désirez. Que vous soyez le Picasso du 21e siècle ou la nouvelle Françoise Sagan ou que vous adoriez tout simplement envoyer des mots personnels ou faire du scrapbooking, votre œuvre peut laisser une empreinte indélébile dans l'esprit et le cœur de vos amis et admirateurs.

Les références sont en anglais.

1    
The Greeting Card Association
2    A Comparison of Reading Paper and On-Line Documents, Kenton O’Hara et Abigail Sellen, Rank Xerox Research Centre in Cambridge, 1997
3    I screen, you screen, we all screen, Alex Beam, The Boston Globe

4   
 Darden Shares Results of Kindle Experiment
Princeton University, the E-reader Pilot at Princeton, Fall 2009