Skip to Content

Knowledge is Power

Le papier a de la valeur. Il est renouvelable, personnel et utile. Plus nous savons de choses à son sujet et plus nous sommes en mesure de faire des choix intelligents lorsque vient le temps de nous en servir. Choisissez un article dans notre Centre de connaissances et lisez-le. Vous pourrez ainsi découvrir quel rôle le papier joue dans la protection de la forêt, le recyclage, l’apprentissage, la préservation des documents financiers et même dans la recherche d’emploi. Il se peut que ces articles vous réservent des surprises. Il se peut que le papier fasse plus de choses que vous ne le pensiez.

Paper Because

Parce qu’ouvrir son courrier est une des rares choses que nous avons tous en commun.

Nous rions, nous aimons et nous recevons tous du courrier. En y réfléchissant bien, nous ne partageons pas un si grand nombre d’expériences profondément humaines en cette époque individualiste. Et rares sont celles qui suscitent des émotions. Recevoir du courrier fait partie de ces précieuses expériences, un peu à la manière d’un ami qui frappe à notre porte.

Un nom a été donné au sentiment d’enthousiasme et d’impatience qui s’empare de nous lorsque nous recevons une enveloppe, un catalogue ou un colis à la maison. Le service postal gouvernemental des États-Unis (USPS®) a appelé ce sentiment The Mail Moment®. Cette impression fugace, ce léger émoi que l’on ressent au plus profond de soi : « Qu’est-ce qui m’attend aujourd’hui ? ». La vie peut nous réserver ce jour-là une carte d’anniversaire, un mot écrit par quelqu’un de spécial ou encore une facture de téléphone cellulaire particulièrement salée. D’une façon ou d’une autre, nous ressentons quelque chose.

Peut-on dire la même chose de la plupart de nos courriels ? Bien sûr, le courriel est un moyen efficace d’obtenir une réponse lorsqu’un rapport est en retard, d’organiser une rencontre importante et de rester en contact avec des amis. Mais l’instantanéité du courriel a aussi ses inconvénients. Les gens s’attendent à recevoir une réponse immédiate, ce qui fait monter le stress, une émotion dont on peut facilement se passer ! Jonathan McCormick, directeur de l’exploitation chez Intermedia, a mené un sondage auprès de 2 000 adultes américains. D’après ce sondage, une personne interrogée sur cinq se sent contrainte de répondre à un courriel. Quant aux personnes qui trimbalent un téléphone intelligent, elles avouent qu’elles ont encore un plus gros problème. En effet, 37 % d’entre elles se disent inondées de courriels.1

En revanche, les gens se sentent rarement obligés de répondre instantanément à un courrier conventionnel, ce qui fait du courrier un des petits bonheurs de la vie. L’imprimé nous offre le luxe de prendre notre temps. Nous pouvons jeter un coup d’œil à nos factures et aux publicités avec désinvolture. Nous pouvons mettre de côté notre catalogue préféré en vue de le lire plus tard. Que dire du plaisir de lire une invitation écrite à la main qu’on attendait avec impatience. Ralentir et prendre le temps de goûter une expérience est quelque chose de profondément humain – même s’il s’agit simplement de parcourir le contenu de votre boîte aux lettres.

Il existe un lien affectif bien réel entre une personne et son courrier. Et ce ne sont pas seulement les personnes qui reçoivent leur courrier à la maison qui partagent ce sentiment. Il existe des milliers de communautés qui dépendent des services d’un bureau de poste local. Pour les gens qui habitent dans ces communautés, une visite au bureau de poste n’est pas qu’une simple habitude : c’est une activité sociale. Le bureau de poste est considéré par plusieurs comme le point de rassemblement de la communauté. C’est là que vous rencontrez vos amis, que vous évaluez la concurrence ou que vous avez les dernières nouvelles. Le tollé général soulevé chaque fois qu’il est question de fermer un bureau de poste local, suffit à nous convaincre qu’il n’y a rien de banal ni d’innocent au geste d’aller chercher son courrier.

Les êtres humains envoient et reçoivent des messages depuis le début des temps et la grande tradition se poursuit de nos jours. Le service postal gouvernemental des États-Unis livre du courrier à 151 millions de foyers et Poste Canada à plus de 12 millions de foyers. Ces institutions exploitent respectivement 32 000 et 6 660 installations postales.3, 4 Contrairement aux réseaux numériques qui touchent 78 % des Nord-Américains5, le courrier atteint tous les adultes de ce continent : ce qui illustre que le besoin de communiquer et l’importance du courrier dans notre société sont tout simplement phénoménaux.

Malgré notre histoire d’amour avec les gadgets électroniques, il semble que notre cœur reste sensible au charme irrésistible du papier et qu’il palpite toujours autant lorsqu’on tient une lettre entre nos mains.

1   Heussner, Ki Mae. Tech Stress: How Many Emails Can You Handle a Day. ABC News. July 2010.
2   United States Postal Service
3   Canada Post Corporation
4   Internet World Stats.com